Lundi 4 septembre

Conté de Washington. Juste en face, Astoria, en Oregon

_MG_5461

_MG_5469

Ce matin c'est ouverture de la pêche ma parole ! il y a au moins 200 bateaux de tout type devant nous et même des canoës_MG_5475

et le plus drôle c'est que ça mord, on les voit se battrent avec le requilloux, l’épuisette en français,

 

 

_MG_5480

Nous partons pour Ilwaco petit port de pêche à 10km,en passant, un market d'artisanat indien Jacqueline crac pour une broche.

Sur la carte une langue de terre de 30 km, entre océan et lagune et dans cette lagune des huîtres sont cultivées dans des fermes aquacoles,tout en bois

 

_MG_5486

donc arrêt obligatoire, drôle de bâtiment en bois avec vue

_MG_5487

 

et meubles de terrasse dans le thème,

 

_MG_5488

_MG_5489

une douzaine et demie pour midi et ce soir. Elles sont brutes, il faut rincer les coquilles pleines de terre et l'ouverture est difficile, elles résistent enfin pas longtemps, vous me connaissez devant une douzaine d’huître rien ne me résiste. C'est un régal !

La langue de terre est en réalité du sable, d'un coté l’océan pour les riches, vue les maisons le long de la rue avec commerces, de l'autre, coté lagune, pour les travailleurs vue les cabanes ou bungalows, et des entreprises le long de la route/chemin.

Les CC ne sont pas les bienvenus à part dans les campings de luxe qui ne nous intéressent pas, nous irons donc au camping Fischerman à Ilwaco , sympa, en allant prendre une douche je tombe nez à nez avec deux jeunes cerfs, ils sont à 5 mètres de moi, je ne les dérange pas du tout ils traversent le camping comme chez eux .

la wifi bof !!

mardi 5 septembre

Bonne nuit pas de trains pas de voitures....

Ce matin balade au port de pêche,

 

_MG_5490

il est important, il y a même une usine qui traite le poison direct à la sortie des bateaux, sur le coté de l'usine un petit magasin de vente directe j'entre pour jeter un œil et part aussitôt à la recherche de Jacqueline, que les odeurs de poissons de l'usine incommode, je la ramène au magasin ou nous achetons un crabe ( je vous entent rire) et un filet de Machin un poisson rare puisque je ne connais pas son nom.

Nous continuons vers Astoria en empruntant le pont, 6 km moitié dans la brouillard on ne voit pas l'autre rive de la river Columbia

_MG_5493

les 2 derniers km

Il est bientôt midi, il n'y a plus de pécheur ou on ne les voit pas ; un peu perdu dans la ville, le visitor center est introuvable nous tournons en rond, la brume se lève, je suis attiré par un quai avec de drôle de « clients » je m’arrête et constate que ce sont des phoques et des lions de mer,

_MG_5497

 

_MG_5501

Je file sur un ponton,les autres sont occupés par les animaux et sont interdis pour leur quiétude,mon œil... ce sont des bêtes agressives, il faut ce méfier un coup de dents est si vite arrivé.

Je fais quelque photo et rejoint Jacqueline qui est rester pour admirer le spectacle de cette horde, se reposant les uns sur les autres en beuglant, si cela se trouve ils ne beuglent pas, ils aboient, en tous cas ils font un vacarme d'enfer, j'ai pu le constater quand je me suis approché, ils m'ont prévenu que j’étais trop,

_MG_5507

près quel beau moment.

 

Nous nous arrêtons au musée maritime nous mangeons sur le parking face à l'American Express un ancien bateau à roue

 

_MG_5515

reconverti en « promène touristes » le bateau est vieux mais les cars qui l'accompagne sont modernes

 

_MG_5532

avec un tram d'epoque aussi

_MG_5533

 

Visite du musée très agréable, les mises en scène sont réalistes, des premières nation d'Indiens à la guerre avec le japon, en passant par la pêche, nous apprenons que dans l'embouchure de la River Colombia plusieurs centaines de bateaux, recensés sur une carte, on coulés, en tout cas ceux dont les épaves on été retrouvé, le phénomène des courants inversés sur une rive par rapport à l'autre rive, conjugués à ceux de l’océan venant du nord ou inversement venant du sud a surpris bien des marins qui on été jeté à la côte et ont perdu leurs navire et souvent leur vie.

Pour la nuit nous retournons au parking sur l'autre rive, moins de monde, un campeur vient nous demander de la glace nous venons de faire le plein, donc nous en offrons volontiers, plus tard Jacqueline ne se sent pas rassuré et craint je ne sais pas quoi, sûrement les Dominici hi hi hi hi hi hi , zut crise de rire, belle nuit dans la brume

 

mercredi 6 septembre

Nous passons le pont enfin on suppose on ne voit pas à 20m,

_MG_5491

notre projet, aller à la pointe nord ouest de l'embouchure voir des épaves, deuxième pont, et brume brume on ne voie même pas l'eau à 50m, demi tour et descente plein sud le long la côte en attendant que cela se lève, pas pour aujourd'hui un tout petit peu vers 14h.

 Pacific que ca!!

_MG_5627

_MG_5543

_MG_5537

Un train a vapeur touristique s’arrête juste a notre hauteur, une pensée pour Pierre !

_MG_5559 

Soir sur un parking,

toujours bien nettoyer

_MG_5576

seuls au monde devant la brume et une pluie battante, un bruit de ressac on sait que l’océan est tout près et parfois on l’aperçoit

 

_MG_5575

jeudi 7 septembre

Brume, brume éclaircie face à quelques points de vue sur la cote,

 

_MG_5613

 

 

_MG_5588

_MG_5590

Ceux ci sont immortalisés quand même pour palier a notre trop plein de mémoire, je me demande si c'est le trop plein ou ne plus savoir retrouver dans quelle case du cerveau sont ranger les souvenir, il est vrai que nous n'utilisons qu'une petite partie de ce cerveau « carte mémoire sous exploitée »

le « Sheriff » est a la plage...

_MG_5579

c'est son travail

 

_MG_5580

les voyageurs utilisent divers moyen de transport

 

_MG_5578

vendredi 8 septembre

Descente plein sud sur la côte, brume, brume donc visite de l'aquarium de NEW PORT; on y parle des épaves de la cote , il y a des poissons de toutes les couleurs derrière des vitres grossissantes

_MG_5596

 

, et même un tunnel ou les raies et requins passent au dessus de nos têtes, nous traverssons un banc d'enchois

_MG_5604

Nuit à Florence, pas avec Florence « A » Florence, sur le parking de Fred Meyer