lechappee.belle

23 septembre 2017

Jeudi 14 septembre

Belle nuit , donc nous partons pour la côte, là, un choix petite ou moyenne route !!! au début le long de Clearlake nous côtoyons des vignes couvertes de raisin prêt a être vendangé,

 

_MG_5772

_MG_5769

 

il est sucré j'ai goutté, le vin de Californie a de bonne base pour une bonne qualité, nous irons goûter plus tard, un farme market sur le borsd de la route nous permet d'acheter: maïs, tomates, raisin et nectarines et cela bien californien.

les flans de la colline voisine sont jaune sable

 

_MG_5766

et pourtant c'est de l'herbe d'automne, c'est à partir de là qu'une petite route très sinueuse nous temps le goudron , un peu chaotique, la vitesse ne dépasse pas le 20/30 à l'heure voir moins, mais pas pressés, cela nous convient et les paysages sont agréables, passage d'une montagne... 770m ou 307m selon les deux GPS, a qui se fiée... lequel croire ! Surtout qu'ils ne nous trouvent pas la route, ou sont les bonnes vielles cartes, il n'y a qu'une seule route devant nous jusqu'à Little River, en chemin, petit parking au bort de la route, route route ! de temps en temps je me demande si ce n'est pas une piste avec ses nids de poules, ici c'est une biche qui nous accueille , et des chardons au sol attention ou nous mettons les pieds.

Restera 35 km pour avoir les pieds dans l'eau

vendredi 15 septembre

Ce matin c'est une espèce de merle qui me souhaite une bonne journée, au loin en contrebas il y a du brouillard qui se lève, nous y allons

L’océan est là devant nous .

_MG_5773

 

et miracle il n'y a pas de brume, nous cherchons tout de suite un endroit pour la prochaine nuit, interdit est le mot du jour,(no Overnight ici) nous choisissons un camping sous un pont ,

 

_MG_5780

la petite rivière se jette dans l’océan à 200m, près de la plage

 

_MG_5785

 

un petit port de pécheurs amateurs jouxte le camping. Nous sommes à 25m

 

_MG_5807

du débarcadère ,là ou les pécheurs nettoient leurs prises

_MG_5791

et ils en prennent de toutes les couleurs, rouge, bleu, blanc,gris moucheté et même des ormeaux plus gros que la main

 

_MG_5800

_MG_5801

 

 

_MG_5804

je sort du CC toutes les 15mn voir les pécheurs sur le banc de lavage j'en suis baba, la conversation se limite aux gestes, de temps en temps Jacqueline viens à mon secours et j'ai de meilleurs explications Les déchets sont à disposition pour nourrir les 2 phoques

 

_MG_5775

 

qui on élu domicile dans le port, au dessus des mouettes se battent les restes qui flottent et en dessous les crabes par dizaine finissent le festin,

_MG_5778

« les crabes interdits » jusqu'en novembre, le c.. je ne serais plus là, qu'est ce que je fais je pleure tout de suite ou bien j'en aurai ailleurs.... oui deuxième solution.

Petit tour à la plage bien protégée du vent et des vagues, pas de baignade, trop frais, il fait19°face au soleil une petite laine est la bienvenue, un pécheur qui vient de Barcelone nous offre une coquille d'ormeau, l’intérieur est nacré d'une multitude de couleurs, c'est superbe, nous lui donnons des porte clefs tour Eiffel pour lui est ses amis, un mexicain et un italien, en quelque seconde 4 nations étrangères sont représentées sur le sol US.

Et la journée n'est pas finie

 

Posté par ANDJACK à 04:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]


17 septembre 2017

retour dans les terres

samedi 9 septembre

4 jours de brume ça suffit, direction le « centre de la terre », la brume de mer nous déprime, _MG_5662

 

en effet à peine 10km plus à l'est le soleil nous réchauffe_MG_5663

, un groupe de cerfs et biches au bord de la route scénic c'est très agréable le matin, remontée le long de la rivière Umpqua très calme

_MG_5665

par rapport au torrent déjà vu auparavant, la circulation est calme, en direction de Roseburg, à ce niveau l'Umpqua devient tumultueuse et se transforme en torrent avec des cascades.

_MG_5669

Jusqu'à sa source.

Un captage,

_MG_5675

  une canalisation forcée tout en bois cerclée de métal (1949) avec quelques fuites

_MG_5667

 

Passage dans une zone d'incendie la région est en effervescence, les incendies sont de tous les cotés, les routes sont restreintes, un véhicule de pompier encadre les voitures sur les zones à risques et il est interdit de s’arrêter même en cas de feu, nous ne verrons pas de feu mais quelques fumées sur le bords de la route.

_MG_5666

 et nous avons vue l'oiseau bleue

_MG_5684

Crater Lake est en vue, un peu avant le parc ou l'on a pas le droit de bivouaquer, un coin calme pour dormir grâce à Ioverlander, au pied d'un éperon rocheux, j'y ferais un tour une demi heure de marche et ça monte, pour atteindre le sommet et vue à 360°

_MG_5688

au loin brume légère ou fumée d'incendie je pense à incendie !

Jacqueline se met à craindre les « DOMINICI » et panique de rester seule dans ce beau coin de foret zut ! alors on déménage près d'un lac ! Non ! interdit partout, je décide de bivouaquer juste à l'entrée du parc de Crater Lake . Nous sommes au bord de la route, très peu de circulation, à coté la foret montre encore des traces de feu et nous sentons une légère odeur de brûlé, mais tout est calme il n'y a plus rien à brûler ici, nous sommes à 1770m

dimanche 10 septembre

7h, 3° brrrr dehors mais 7° à l’intérieur.

Départ pour Crater Lake,7700 ans,_MG_5694 nous sommes à 5 km de la Rim, c'est la route qui fait le tour par le bord du cratère,

 

_MG_5740

 

avec de nombreux points de vue sur le lac, premier arrêt face au soleil qui se reflète sur l'eau sans une ride, c'est superbe,_MG_5695

une fuite du Lake

_MG_5719

_MG_5699

sauf pour la photo, je verrais plus loin, il y a 50km pour faire le tour,

Nous ne risquons pas une éruption il est inactif depuis 7 000 ans, nous nous arrêtons à tous les points de vues, le tour et le détour valaient la peine. A la jonction de la route nord, par laquelle nous sommes arrivés, il y a un barrage, route fermée pour cause de reprise d'incendie, nous avions prévu de prendre la route sud... bonne pioche, nous apercevons des volutes de fumée et là pas de doute ce n'est pas de la brume, la réputation des pompiers des USA n'est pas usurpée. Ils ont du boulot.

Un peu de route et arrêt au camping de Klamaht Falls (pourtant il n'y a pas de chutes) un grande plaine de 50km à 1300m d'altitude entourée de montagnettes et un grand lac de 30km de long au milieu,

 

 

 

lundi 11

Fred Meyer (supermarket) quelques courses et achat de glaces pour le frigo qui ne marche que par intermittence mais plutôt rarement.

Rentrés en Californie par le Nord Est et contrôle sanitaire... il est interdit de rentrer des produits frais venant de pays étranger genre mangue du Mexique et comme nous ne le savions pas ce matin nous en avons acheté 3, 2 sont confisquées la troisième n’était pas avec les autres, nous longeons la frontière avec le Nevada ou je veux faire un détour, ici encore, les petites routes déroulent leurs rubans d'asphalte tranquillement au milieu de grandes plaines légèrement vallonnées, la fin de l’été est bien marquée, les près ont perdus leur couleur verte au profit du jaune presque blanc, nous visons Cedarville petite ville de 5 ou 6 rues qui se croisent et une grande place ou l'herbe est verte, aménagée en square public, bien calme si l'on ne compte pas les enfants du quartier qui jouent cela change des trains et là nous sommes certains que la nuit ils dorment . Nous cherchons le market après plusieurs tours de village nous voyons sortir un homme avec un sac de provision d'une maison c'est là !

_MG_5744

_MG_5745

il fallait bien regarder pour trouver, quelques achats, et retour le long de la place.Nous changeons de place, ça penche un peu..

mardi 12

7h retour vers la place pour le petit déjeuner, a peine installés une petite pluie , moins fort que cette nuit, mais à la limite du désert cela surprend, sur la place trône le premier magasin construit dans ce qui n’était pas encore une ville, il date de 18.. morceau d'histoire de cette époque

_MG_5747

j’annonce à Jacqueline que l'on va passer dans le désert mauvaise idée pour elle, c'est pire que les « Dominici » la chaleur lui fait peur je lui explique que vue la pluie qui tombe il ne fera pas chaud .

 

et retour Nevada pour le « burning man » enfin c'est passer depuis 10 jours il ne reste plus que le désert et quelques délires d'artistes (c'est le but) au village voisin. La steppe était sympa à traverser la végétation spéciale du coin, quelque zone encore fumante d'un ancien feu

_MG_5751

sans arbres pour se mettre à l'ombre et d'un coup un lac bleu,

_MG_5756

vite on s’installe pour le repas de midi avec vue ! Pas trop chaud pour Jacqueline,pourtant c'est le desert

_MG_5758

nous traversons Reno sans nous arrêter pour une partie de roulette ou de bandit manchot et direction la mer non l’océan « reCalifornie » recontrôle sanitaire mais plus de mangue elle a été mangé par mes soins. Le long de la route, même petite, la voie ferrée nous accompagne longtemps, puis nous montons dans la montagne 1400m pour passer la nuit sur une aire pour admirer le paysage qui se compose d'une faille vertigineuse mais étroite au fond de laquelle coule un torrent 50m on ne le voie pas mais on l'entend murmurer, nous serons bien pour la nuit, quelques perdrix viennent nous souhaiter bonne nuit.

Mercredi 13 septembre

Nuit fraîche, vive les couettes ! Nous redescendons un peu pour petit déjeuner au soleil, la foret est très grande on fera 20 km pour trouver un coin sur cette route sinueuse.

Nous arrivons à Clearlake un emplacement dégagé avec vue sur le lac sans interdiction de dormir et avec la police à 50 mètres pour nous protéger, seulement les sirènes des voiture risquent de nous réveilles toute la nuit, déménagement, un site pour la mise à l'eau des bateaux avec un très grand parking fera l'affaire, pas d'interdiction non plus au loin quelques SDF, des toilettes et une voisine qui nous prévient de nous méfier des « veuves noire » qui courent sur le sol, elles peuvent nous piquer, merci madame !, nous n'en verrons pas, à la tombée de la nuit une voiture de police passe tous feux clignotant mais ce n'est pas pour nous

 a plus

Posté par ANDJACK à 18:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 septembre 2017

Lundi 4 septembre

Conté de Washington. Juste en face, Astoria, en Oregon

_MG_5461

_MG_5469

Ce matin c'est ouverture de la pêche ma parole ! il y a au moins 200 bateaux de tout type devant nous et même des canoës_MG_5475

et le plus drôle c'est que ça mord, on les voit se battrent avec le requilloux, l’épuisette en français,

 

 

_MG_5480

Nous partons pour Ilwaco petit port de pêche à 10km,en passant, un market d'artisanat indien Jacqueline crac pour une broche.

Sur la carte une langue de terre de 30 km, entre océan et lagune et dans cette lagune des huîtres sont cultivées dans des fermes aquacoles,tout en bois

 

_MG_5486

donc arrêt obligatoire, drôle de bâtiment en bois avec vue

_MG_5487

 

et meubles de terrasse dans le thème,

 

_MG_5488

_MG_5489

une douzaine et demie pour midi et ce soir. Elles sont brutes, il faut rincer les coquilles pleines de terre et l'ouverture est difficile, elles résistent enfin pas longtemps, vous me connaissez devant une douzaine d’huître rien ne me résiste. C'est un régal !

La langue de terre est en réalité du sable, d'un coté l’océan pour les riches, vue les maisons le long de la rue avec commerces, de l'autre, coté lagune, pour les travailleurs vue les cabanes ou bungalows, et des entreprises le long de la route/chemin.

Les CC ne sont pas les bienvenus à part dans les campings de luxe qui ne nous intéressent pas, nous irons donc au camping Fischerman à Ilwaco , sympa, en allant prendre une douche je tombe nez à nez avec deux jeunes cerfs, ils sont à 5 mètres de moi, je ne les dérange pas du tout ils traversent le camping comme chez eux .

la wifi bof !!

mardi 5 septembre

Bonne nuit pas de trains pas de voitures....

Ce matin balade au port de pêche,

 

_MG_5490

il est important, il y a même une usine qui traite le poison direct à la sortie des bateaux, sur le coté de l'usine un petit magasin de vente directe j'entre pour jeter un œil et part aussitôt à la recherche de Jacqueline, que les odeurs de poissons de l'usine incommode, je la ramène au magasin ou nous achetons un crabe ( je vous entent rire) et un filet de Machin un poisson rare puisque je ne connais pas son nom.

Nous continuons vers Astoria en empruntant le pont, 6 km moitié dans la brouillard on ne voit pas l'autre rive de la river Columbia

_MG_5493

les 2 derniers km

Il est bientôt midi, il n'y a plus de pécheur ou on ne les voit pas ; un peu perdu dans la ville, le visitor center est introuvable nous tournons en rond, la brume se lève, je suis attiré par un quai avec de drôle de « clients » je m’arrête et constate que ce sont des phoques et des lions de mer,

_MG_5497

 

_MG_5501

Je file sur un ponton,les autres sont occupés par les animaux et sont interdis pour leur quiétude,mon œil... ce sont des bêtes agressives, il faut ce méfier un coup de dents est si vite arrivé.

Je fais quelque photo et rejoint Jacqueline qui est rester pour admirer le spectacle de cette horde, se reposant les uns sur les autres en beuglant, si cela se trouve ils ne beuglent pas, ils aboient, en tous cas ils font un vacarme d'enfer, j'ai pu le constater quand je me suis approché, ils m'ont prévenu que j’étais trop,

_MG_5507

près quel beau moment.

 

Nous nous arrêtons au musée maritime nous mangeons sur le parking face à l'American Express un ancien bateau à roue

 

_MG_5515

reconverti en « promène touristes » le bateau est vieux mais les cars qui l'accompagne sont modernes

 

_MG_5532

avec un tram d'epoque aussi

_MG_5533

 

Visite du musée très agréable, les mises en scène sont réalistes, des premières nation d'Indiens à la guerre avec le japon, en passant par la pêche, nous apprenons que dans l'embouchure de la River Colombia plusieurs centaines de bateaux, recensés sur une carte, on coulés, en tout cas ceux dont les épaves on été retrouvé, le phénomène des courants inversés sur une rive par rapport à l'autre rive, conjugués à ceux de l’océan venant du nord ou inversement venant du sud a surpris bien des marins qui on été jeté à la côte et ont perdu leurs navire et souvent leur vie.

Pour la nuit nous retournons au parking sur l'autre rive, moins de monde, un campeur vient nous demander de la glace nous venons de faire le plein, donc nous en offrons volontiers, plus tard Jacqueline ne se sent pas rassuré et craint je ne sais pas quoi, sûrement les Dominici hi hi hi hi hi hi , zut crise de rire, belle nuit dans la brume

 

mercredi 6 septembre

Nous passons le pont enfin on suppose on ne voit pas à 20m,

_MG_5491

notre projet, aller à la pointe nord ouest de l'embouchure voir des épaves, deuxième pont, et brume brume on ne voie même pas l'eau à 50m, demi tour et descente plein sud le long la côte en attendant que cela se lève, pas pour aujourd'hui un tout petit peu vers 14h.

 Pacific que ca!!

_MG_5627

_MG_5543

_MG_5537

Un train a vapeur touristique s’arrête juste a notre hauteur, une pensée pour Pierre !

_MG_5559 

Soir sur un parking,

toujours bien nettoyer

_MG_5576

seuls au monde devant la brume et une pluie battante, un bruit de ressac on sait que l’océan est tout près et parfois on l’aperçoit

 

_MG_5575

jeudi 7 septembre

Brume, brume éclaircie face à quelques points de vue sur la cote,

 

_MG_5613

 

 

_MG_5588

_MG_5590

Ceux ci sont immortalisés quand même pour palier a notre trop plein de mémoire, je me demande si c'est le trop plein ou ne plus savoir retrouver dans quelle case du cerveau sont ranger les souvenir, il est vrai que nous n'utilisons qu'une petite partie de ce cerveau « carte mémoire sous exploitée »

le « Sheriff » est a la plage...

_MG_5579

c'est son travail

 

_MG_5580

les voyageurs utilisent divers moyen de transport

 

_MG_5578

vendredi 8 septembre

Descente plein sud sur la côte, brume, brume donc visite de l'aquarium de NEW PORT; on y parle des épaves de la cote , il y a des poissons de toutes les couleurs derrière des vitres grossissantes

_MG_5596

 

, et même un tunnel ou les raies et requins passent au dessus de nos têtes, nous traverssons un banc d'enchois

_MG_5604

Nuit à Florence, pas avec Florence « A » Florence, sur le parking de Fred Meyer

 

 

Posté par ANDJACK à 04:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 septembre 2017

Dimanche 3 septembre

petite route toujours moins de monde, c'est un cul de sac de 140km allé retour mais quel spectacle, le visitor center retrace l'eruption du 6 mai 1980 ou la moitier de la montagne qui est a 2500m ??????est partie en fumée

avant

_MG_5448

 

_MG_5442

 

ou plutot dans la vallée fesant des degats considerable sur la nature mais aussi sur les gents de nombreux morts; la foret a ete replanté en 82, bien sur on n'approche pas, mais le point de vue est tout de même en zone a risque mais sous surveillance permanente, les fumeroles sont les signes de l'activités volcanique souterraine, non nous ne prenons pas de risque , et puis mourir sous un volcan c'est mieux que d'etre ecrase par une voiture, et moi je ne veux pas mourir du tout c'est encore mieux, j'en prend le chemin cela fait 71 ans que je resiste Hi Hi Hi Hi !!!

retour a la civilisation donc en bord d'ocean plus specialement avant l'embouchure de la columbia river, un coin pour dormir en sauvage, a 5 metres de l'eau, il y a bien 10 CC plus des voitures ou les gens dorment

le matin moins de monde

_MG_5483

Posté par ANDJACK à 16:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 septembre 2017

retour aux USA

Mercredi 30 août

Aujourd'hui fin de la Colombie Britannique nous allons repasser aux aux Etats Unis

Le camping, calme dés que la piscine a été fermée, la connexion internet pas terrible je n'ai pas pu envoyé le blog, 11h départ.

« Madame GPS » veut que nous passions par l'autoroute moi pas, je gagne, donc petite route qui en fin de compte est très circulée, de chaque coté des plantations de fruits rouges, framboises bleuets et sur des dizaines de km avec de petits stands sur le bord de la route, dommage ! à la frontière US on ne passe pas de produit frais, confisqué... dernier arrêt repas avant, pour justement vider le frigo, voilà il ne reste que 2 carottes et j'ai choisis une petite frontière sur la carte pour être plus tranquille, mais pas si petite que ça... 15 minutes de queue et 15minutes de paperasses avec empreinte et photo, je sais nous sommes photogénique et à chaque frontière on recommence !! c'est fait, pas de contrôle du véhicule, pas de problème pour avoir un deuxième Visa de 3 mois, mon choix était le bon, enfin j'ai de la veine !

Premier arrêt « liquor store », recharge en apéritif, vin et liqueur (soda chez nous) et le sempiternel sac de glaçons

Petite route, arrêt au stand d'un agriculteur pour des tomates, du maïs et des brugnons, qualité et prix garantis,

Petite pose près d'un lac (no overnight) interdit de dormir, nous continuons pour une route qui longe la mer aaaaaah... L'Ocean Pacifique s'il vous plaît_MG_5281, nous sommes sur le flan de la montagne à pic 40/50m au dessus de la voie ferrée qui elle surplombe de 10m  l’océan,_MG_5285 les paysages sont impressionnants, une petite aire nous convient, il y a déjà un CC mais nous sommes à 30m, apéro Whisky chips et repas maïs, rosette, on en trouve!!, tomate du jardin du producteur,

suivi des comptes, avec désaccord comme il se doit.

Bonne nuit

jeudi 31 août

Les nuits ne sont pas les même au USA ici le train est à 50m en contre bas à la verticale ou presque on l’entent beaucoup moins et la route pas très passagère comme d'habitude quoi,

Il est l'heure de réveiller Jacqueline pour le petit dej, je commence a préparer.

La route

_MG_5287

 

nous conduit à un village nommé Blanchard_MG_5289 je ne savais pas que notre ami Jacques avait un village à lui aux USA...

_MG_5290

et en plus avec "Chapel"

Route tranquille  !!! enfin jusqu'aux environs de Seattle, soit 56km de bouchon sur 7 voies plus de 3h 10/20 kmh beurk ce soir Walmart, ravitaillement et calme pour récupère du stress

 

vendredi 1 septembre

 

Trop calme, à 7 h30 le gardien du parking vient nous annoncer que l'on ne peut pas passer la nuit « no overnight » sympa il nous a laisser dormir, enfin moi, parce que Jacqueline trop énervée par la circulation et le GPS n'a pas dormi avant 2 ou 3 h, moi je pense que les trains lui ont manqué...

donc direction le mont Rainier dans l’état de Washington il culmine à 14410 pieds (retour en pays anglo-saxon) 4392m, la route débute mal 6 voies pleines de monde et nous qui : tourner à droite dans 200 m, tourner à gauche dans 100m, changement de file sur 6/7 km, heureusement le calme arrive enfin, une route pas très large, bordée de foret de pin comme dans le jura, la montagne Rainier se voit depuis Seattle, elle nous sert de point de mire avec son sommet enneigé, mais elle bouge tout le temps un coup au Sud un coup au Nord un coup à l'Ouest elle doit vouloir nous perdre, mais GPS ! Nous commençons la montée par le nord, arrivée à l'est nous prenons la route vers Sunrise, les arbres cachent le paysage presque jusqu'en haut, il y a 25glaciers pour une seule montagne,

_MG_5298

_MG_5299

_MG_5306

 

 

la chaîne des volcans qui suit est beaucoup plus basse, Rainier est un volcan encore actif puisque des fumerolles s'en dégagent en permanence, au niveau des glaciers une zone fondue nous montre ou elles sortent de terre._MG_5307

 A droite la brume a flan de montagne la ou il n'y a plus de neige

_MG_5325

Nous n'approchons pas, car plus 2h de marche en grimpette c'est trop à 2068m, nous décidons de dormir au coin du « visitor center » il est 17h, trouver un autre bivouac serait trop aléatoire donc nouvelle nuit en montagne, zut pas de train pour Jacqueline, le temps est magnifique, la montagne est à contre jour, demain matin le soleil donnera la juste lumière, a moi de la capter, si je suis courageux cette nuit je tente la montagne enneigée sur fond d 'étoiles, pied photo, pose longue, dans le froid, nous sommes à hauteur du bas des glaciers , juste en face à 2km à vol d'oiseau.

Samedi 2 septembre

Et oui il a fait froid à 22h30 et je n'ai pas réussi les photo, pose de 6 minutes et chaque fois une voiture passait dans mon champ avec les phares._MG_5321

Dés 4h du matin les premiers randonneurs arrivent pour être sur les glaciers au lever du soleil, la chaleur les rend dangereux, ils ne nous empêchent pas de dormir. Nous n'avons pas regretter les trains.

Le lever de soleil sur le volcan lui a donné des couleurs de rose superbe,_MG_5323

 

nous partons tôt pour être les seuls sur la route, et bien non, le samedi matin débute le week-end, nous prenons la route qui fait le tour du Rainier pour un autre point de vue, un petit coin pour déjeuner en route, je trouve Paradise, c'est son nom, moins spectaculaire _MG_5368

_MG_5382

 

 c'est lui

 

et plus touristique mais nous en profitons pleinement, nous sommes à 1647m, un coin tranquille en redescendant nous attend pour le repas de midi.

Nous continuons notre route, Nadara Falls des chutes spectaculaire et Christine Falls

_MG_5429_MG_5405

 

 

 

 

qui le sont tout autant, direction « le national volcanic monument » au mont ST Helens, nuit en chemin, il y a quand même 124 miles soit 200km environ et nous avons le temps, mauvais choix trop près de l'autoroute ronronnent tout la nuit et pourtant nous dormons.

 

 

 

 

 

Posté par ANDJACK à 05:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]