lechappee.belle

17 juillet 2017

 

3/4 juillet

Direction Denver et les Montagnes Rocheuses.

Le matin petit déjeuner tranquille jusqu'à 9h .

Il reste environ 1500km qui débutent par des lignes droites de 5...10...jusqu’à 40km, le bout est à peine visible,

 

ligne droite Nevada

puis survient une courbe suivie d'une autre ligne droite tout cela sur 400 km morne plaine vallonnée jusqu'à Ely , nous arrivons à destination,un camping en libre service, on met la somme dans une enveloppe et c'est bon, là pour 22$

22$

un coin d'herbe avec table, eau, évacuation, électricité, douche, WC et pour quelques pièces lave linge nous on est propre !!!!! on a pas de linge sale et cela se lave en famille,

4 juillet

A 11h la route est coupée pour la parade de la fête de l'Indépendance ou tout le monde peu participer

et ils ne se gênent pas

 

 

tous les autres

les pompiersles pompiers un peu plus tardles pompiers maintenant

 

si tous

et les autres

tous tous

,les rangers

en plus chaque participant envoie des bonbons aux enfants qui viennent avec des sacs pour stocker leur récolte.et chacun lance des bonbons

Apres une heure tout le monde se ballade dans la rue principale aux terrasses des saloons à plus de 37°

Le plein de gas oil, de moins en moins cher 2,40$ le galon soit 3,78litres soit 0,63$ ou 60ct€ le litre, et en route !

Encore des lignes droites et nous arrivons à destination, Delta Nevada, pour passer la nuit.

Nuit calme enfin à partir de minuit car avant c'est fête nationale le 4 juillet et ici tout le monde peu tirer un feu d'artifice , cela commence avant qu'il ne face nuit puis le feu officiel, grandiose, et en même temps cela tire de tous les cotés jusqu'à minuit puis le calme revient peu à peu et l'on s'endort

5 juillet

Canyonland de tous cotés les rochers sont magnifiques sculptés par la nature le vent et l'eaucanyonlands,_MG_1815canyon 2canyoncanyonlands 2

en face du visitor center (fermer à17h) un canyon avec une piste comme je les aime (photo)j'aurais bien voulu

canyonlands6

 

le travail de l'eau

plein les yeux

Jacqueline n'aime pas trop, je décide de ne pas la faire, le long de la route du park nous trouvons un camping sympa pour nous installer , rencontre de voyageurs français aussi en CC discussion sur les itinéraires au bout d'une heure un jeune homme vient nous voir en anglais (rien compris) un autre Français viens à notre secours : le camping fonctionne en libre service premier arrivé premier servi en arrivant on inscrit son numéro de voiture sur un calepin a l'entrée de l 'emplacement choisi et l'on peut aller visiter les alentours, la place est réservée ! nous plions bagages, direction un autre point de vue au couché de soleil encore plus beau ( je vais manqué de superlatif) en repassant devant le camping il y a 5 places de parking (en anglais s'il vous plaît) interdit aux tentes nous sommes CC donc nous jouons sur les mots nous nous installons discrètement

nuit calme même pas entendu les 3 voitures qui ont fait comme nous.

6 juillet

Départ de bonne heure pour le lever de soleil sur le cratère ….. là un chemin conduit au point de vue à 500m c'est moi

ça monte ça descend et ainsi de suite c'est long mais j'ai la forme

jacqueline est restée au CC, au premier point de vue, pas exceptionnel, nouvel indication encore 500m pour le suivant j'y retourne monté descente ect. Je commence à trouver long et la « lumière » les distances sont en milles, un demi mille c'est 800 m et a crapahuter ça double l'effort et j'ai oublier le retour que je ferais avec 3 repos, une bonne heure de marche périlleuse, plus tard je suis face à un petit déjeuner vive le CC, j'explique a Jacqueline que le cratère est sûrement plus beau au coucher du soleil mais que j’ai de belles photos , de retour au visitor center enfin ouvert j’apprends que la piste est réservée aux véhicules adaptés donc des 4x4, car la fin, là ou on ne la voit pas c'est très difficile, il ne me connaisse pas, et en plus il faut un permis, ma décision était bonne dommage tout de même ; sortie du park pour rejoindre MOAB ville au pied du park, des Arches à nouveau visitor center une charmante dame parlant français nous déconseille la visite pour cause de température trop élevée (40°)

Nous prenons la route qui longe le superbe Colorado et ces raftings, entouré de montagnes colorées, afin de trouver un camping sauvage, sans succès, donc entrée au Colorado et campground (camping) à quelques km à Fruita, sans wifi, douche payante, mais eau et élec. dans les 31$ nuit calme.

 

vendredi 7 juillet

Nous quittons les grands axes pour des routes plus pittoresques des scenics road ( encore en anglais j'apprend vite!!!!) les montagnes nous entourent, pas très hautes.

vincent n'a plus qu'a bien ce tenir

Nous sommes sur un plateau à 1500m avec des lacs, des forets, des petits écureuils, que du plaisir ; qui dit pittoresque dit camping sauvage, au bout d'un chemin, 50m, devant une barrière « réservée aux pêcheurs et chasseurs » mais pas de traces fraîches et il est tard repos du chauffeur et de sa copilote, nuit un peu penché mais bonne 

samedi 8 juillet

Départ à 6h, des écureuils traversent la route sans se soucier des voitures, à nouveau montagnes lacs végétations, petit parking sauvage pour le repas de midi, ballade jusqu'au point de vue sur la région avec des fleurs inconnues comme parterre et nous rejoignons la Cristal Creek pour la longer jusqu'au lac Sapinero

_MG_1876

et la ville de Gunnison et enfin rejoindre une route non entretenue qui ressemble à une piste mais très roulante, pas de tôle ondulée ni de trous, et rejoindre Kleber pass à 9980 pieds et McClure pass 3657 m pour dormir dans la descente sur un chemin avec quelques voitures de pécheurs et piétons en ballade jusqu'à l'heure du repas, nuit sans ours, sans biche, sans....

dimanche 9 juillet

Direction Aspen la station de ski huppée une belle route assez fréquentée dans un cadre de verdure trop chic pour nous, à peine aperçu Dior et Balmin mais ce qui nous intéresse c'est la scenic road qui quitte Aspen pour Twin lake, les paysages sont époustouflants, la montée au col d'Indépendance à 14400 pieds est toute en virages, du coup le deux lacs semblent petits, nous faisons un détour vers Leadville la ville minière la plus haute des USA 3093m,

_MG_1914

_MG_1923_MG_1937

_MG_1931

 

elle fit sa richesse grâce aux mines d'or, une petite virée vers des anciens puits encore debout, mais bien délabrés, nous replongeons dans cette époque, étayé de quelque photo retraçant la vie des mineurs

_MG_1889

 

. La ville végète à l'heure actuelle grâce au tourisme.

Nous longeons la rivière Arkansas pour un long moment, partout des pécheurs les pieds voir plus dans l'eau avec cuissardes, bien sur à cette altitude entre 2200 et 2800 m l'eau est très froide.

Un peu plus loin nous nous arrêtons dans un camping : wifi, douches, WC, eau, électricité, lave linge a pièces, le linge commence a s'entasser.

lundi 10 juillet

On a pris notre temps, départ à11h il y a une petite piste scenic, a prendre à quelque km et surprise goudron neuf sur une route sinueuse à souhait et toujours des paysages enchanteurs et surtout pas de circulation et de la fraîcheur dans les forets, la route est bordée de ruisseaux presque des torrents qui dévalent._MG_1903

Arrivée à Cripple Creek et Victor encore des villes minières mais bien vivantes qui ont gardé les anciennes maisons très typiques, les mines modernes sont discrètes sauf les monticules/montagnes de terre sortis des mines,

_MG_1934

debut de la pluie

_MG_1943sous la pluie

_MG_1936

 le long de la route des vestige anciens des premier chercheurs d'or et d'argent.

La route sinueuse nous conduit à Woodland ,porte de Woodland park nous passerons la nuit sur une petite piste pas loin de la route principale

 

un coin pour la nuit

et tout près de Red Rock ces fameux rochers rouges smonolihte éparpillés dans les prés et forets. Me lever à 6h du matin me permet de faire de belle photo au soleil levant. a plus

Posté par ANDJACK à 02:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]


10 juillet 2017

en direction des montagnes rocheuses du Colorado

Bonjour à tous

Nous y voilà, San Francisco et un camping car à nous !!!

Nous sommes partis mardi matin un peu avant 5 h pour être à l’aéroport de Montréal deux heures avant le décollage de notre avion.

Tout ce passe bien, même à la douane pour déclarer les devises, vol de 8h 40 à 11h40 soit 6 heures de vol avec le décalage horaire, beaucoup de nuages tout au long du vol sauf sur les Rocheuses et les sommets aux neiges éternelles et à l'arrivée une boucle pour s'aligner à la piste nous fait voir San Francisco sous le soleil, bof... vue d'avion c'est une grande ville !

A l’aéroport nous sommes attendus par Sandrine et ses filles et nous rejoignons Firmin et le camping car sans aucun contrôle !! Jacqueline se faisait une maladie avec tout ce que l'on lui avait raconté sur l'entrée aux Etats Unis et bien rien mais rien de rien et nous qui avions abandonner lâchement une boite de sirop et un beurre d’érable.

San Francisco

entrée dans San Francisco bof!

Nous gagnons l’hôtel excentré des anciens proprio du CC, contact avec l 'assurance au Texas.

Heureusement Sandrine parle bien anglais cela nous sauve, sauf que là pas de Wifi donc après avoir tourné pour aller faire des courses , il se fait tard au moins 20 h local soit 2 h du matin à Montréal je vous rappelle que nous sommes levés depuis 4h du matin, il est temps de ce coucher

1re nuit dans notre CC, un peu de mal pour trouver ses marques et nuit très difficile, pas trop dormi assurance oblige.

Au matin contact réussi, échange de courriel, rectification d'erreur et vers midi nous sommes enfin assuré USA/Canada pour un an ; changement d’hôtel pour nos amis direction San Francisco prêt de la marina

Là nous sommes sur le port face aux voiliers avec un vent frais, au loin le Golden Gâte à moitie dans les nuages depuis ce matin, ce soir bivouac sur un parking près de la plage et vue sur le fameux pont.

Golden Gate brume

et... pas de wifi

le 29 juin

Ce matin Chinatown 2 ieme plus grande communauté chinoise au monde après New York, bien sur nous faisons la rue à touristes

tourisme roadchinatown

puis juste à coté la rue ou les gens vivent vraiment plus traditionnellement.

le lieu de vie commerces en tout genre

La foules de chinois s'y presse pour le marché des étales de fruits et légumes débordent sur le trottoir, plus loin le boucher et le poissonnier et l'épicier aux rayons garnis de drôle de chose et pourtant cela se mange quand on connaît ...

Le repas dans un resto (au moins 300 places) les serveurs passent avec des chariots de différents plats, bouchées vapeur, riz, nouilles poulet, brochette à griller, nem et tant d'autres.

resto 300 places

Nous raccompagnons Firmin et sa famille à l’hôtel, ils ont un peu de peine a quitter ce véhicule qui les a accompagné durant un an d'aventures.

Retour à « notre emplacement » et là dans la baie il y a une baleine qui passe, juste devant Alcatraz, c'est presque irréel,

baleine

André fait qques photos et nous allons l'attendre plus loin, mais je ne la vois passer devant nous...et pourtant elle est passée car une dame en parle.

il y a aussi des pelicans

chaque soir les vols de pelicans

pelican

et toujours sous la brume tant pis nous repasserons dans 3 mois

le meme encore brume

30 juin, départ pour le parc de Yosemite, on passe par le quartier chinois faire qques achats de fruits,

on trace la route, il commence à faire chaud, de plus en plus chaud et là je vais dire un gros mot Canadien (c'est mon amie Céline qui me l'a appris ) Ciboire de Calice, avec la langue française c'est presque « joli », ce que j'ai eu chaud .

La route, 5 files, plein de monde et ! pas de station service, sortie dans une petite ville, premier contact … pour la gasoline il faut aller à San Francisco 80 km douche froide, le lumière de réserve est allumée, deuxième contact une femme de notre age, donc en pleine forme, prend le temps de nous expliquer très gentiment (il y a des gens sympa) pour le plein, le pompiste est aussi un gars sympa ouf le réservoir est plein plus la moitie du 2°de secours

L'autoroute est morne, nous changeons pour les nationales, la végétation est cuite par le soleil, déjà 32°, les plaines se succèdent jusqu'au première montagne prémices de Yosemite.

 

A 60KM nous trouvons un Camping 56 $ ( le premier et le dernier à ce prix) la Wifi très mal pour un néophyte comme moi, douche,WC et calme.

1° juillet

La route est très agréable, jusqu'à l'entré du parc environ 5km de bouchon pour prendre les tickets . Nous avons un passe pour tous les parcs nationaux;  c'est là que nous découvrons que c'est la fin de semaine et que tout le monde fait le pont jusqu'à mardi (4 juillet, fête nationale) nous décidons de seulement traverser nous ferrons la Yosemite Valley en octobre avec notre fils ; la route le long des glaciers est magnifique nous flânons pour le plaisir des yeux,

 

au débouché d'un virage, une plaine encastrée dans les montagnes et au milieu coule une rivière detente du matin

prêt de laquelle se reposent 4 cerf indifférents aux touristes qui à moins de 30 mètres les photographient,repos du matin

il est 17h , l'heure de s’arrêter pour la nuit .

Un petit coin annoncé camping sauvage, mais le chemin est encore enneigé nous resterons, avec 4 CC il y a beaucoup de place, sur une très grande aire de point de vue à 4 mètres du lac Tioga ,

au pied de la montagne

bivouc parking woua

 

reflet du soir

ou flottent encore quelques blocs de glaces ce qui n’empêche pas le mont Dana 3979m de se refléter dans ses eaux, nous restons un bon moment a contempler ce spectacle gratuit .

Nous dormons à 2800m d'altitude, la nuit il a gelé car la glace s'est reformée sur le lac, le soleil réchauffe vite l’atmosphère. La fonte des neige n'est pas terminée, l'année a été un record en épaisseur, l'eau ruisselle de tout coté.

2 juillet

Lee Vining village avec commerces a la sortie de Yosemite parc, à ses pieds le lac Mono qui aurait perdu 60% de sa superficie depuis le captage des rivières pour alimenter Los Angeles à plus de 300km au Sud Est .

50Km plus Nord la ville de Bodie, village de chercheurs d'or,les derniers 5 km sont une piste facile, là, découverte d'un village ayant compté jusqu'à 10 000 habitants, tout est resté en place, les maisons en bois et tout ce qu'elles contenaient, que l' on aperçoit à travers les vitres, la ville comptait plus de 60 Saloons, beau retour en 1880/1942, l'école qui a compté jusqu'à 615 élèves à fermé en 1942 année de la fermeture des mines, durant une centaine d’années la production d'or atteint les cent million de Dollars.

bodie 1

la scirie

bodie 4

bodie

Direction Mammoth lakes, nous sommes prévenus qu' il n'y a plus de places dans les campings, nous allons voir tout de même pour les paysages.

Le tour du lac Mary, petite route ou il n'y a pas la place pour s’arrêter puis lac Twin, là un camping closed déja 3 CC, nous trouvons un petit coin, notre CC fait 5,6 de long comme leurs voitures, nous sommes à 7 m du lac et en face une superbe cascade, encore de la contemplation et c'est gratuit.

 

mammoth lake 2

mammoth lake1

 

 

le camping car autrement!camping car autrement

 

Posté par ANDJACK à 16:10 - Commentaires [1] - Permalien [#]

24 mai 2017

Blog

bonjour

Nous sommes allés à Ottawa, capital du Canada, pour la fête des tulipes, heureusement car cette année pas de Hollande (les deux) pour nous, bon c'est autre chose... 1 million de tulipes contre 200 millions au Pays Bas, mais c'était beau, des parterres un peu partout dans la ville avec des nuances de couleurs tout en douceur dans les compositions,

des parterres partout en ville

champs de tulipes

des sculptures de tulipes géantes, peintes par quelques artistes, sont disposées le long des trottoirs.

les tulipes prennent de l'embonpoit

mais La plupart sont dans un parc ou l'entrée est payante, dommage!  pour cette fin de semaine ce parc est surtout le lieu d'exposition de collectionneurs de matériel militaire ancien,

un reproche nous avons choisi le mauvais jour, donc beaucoup, beaucoup de visiteurs, pourtant nous sommes disponibles tous les jours,

cela nous a permis de visiter la colline du parlement avec... le Parlement et « La Flamme du centenaire »

la flamme du centenaire

qui a été allumée à Ottawa pour la première fois le 1er janvier 1967 par Lester B. Pearson pour les fêtes du centième anniversaire du Canada .

Juste à coté le canal Rideau devient la patinoire la plus grande du monde, tout l'hiver, le niveau de l'eau est descendu au minimum et avec moins 10/20° les 7,8km servent de terrain de jeux aux patineurs de tous ages, (photo) pour nous c'est ouï dire car il faisait trop chaud... la glace a fondu depuis fin février début mars.

Il y a toujours les spectaculaires 8  écluses consécutives (photo)

les 8 ecluses une veritable echelleau pied du parlemment

au pied du parlement les ecluses

« Construit entre 1826 et 1832 par le Colonel John By », le canal en pierre a été classé au patrimoine mondial de l’UNESCO en 2007 »

 

 

histoire : la reine de Hollande ou Pays Bas s'est réfugiée au Canada durant la 2eme guerre mondiale à Ottawa, d’où la fête des tulipes.

 

La reine Wilhelmina et sa famille sont venues à Ottawa pendant toute la durée de la guerre 39 /45. La princesse Juliana, sa fille, y a même donné naissance à sa troisième fille, Margriet, en 1943. Le gouvernement canadien, voulant préserver les droits de succession au trône de la petite Margriet, déclara la chambre d'accouchement de l'hôpital civique d'Ottawa « territoire hollandais » le temps de l'accouchement. En effet, si elle était venue au monde en territoire canadien, la petite Margriet n'aurait pu être éligible à monter sur le trône des Pays-Bas.

À la fin de la guerre, toute la famille royale retourna aux Pays-Bas après cinq ans d'exil en sol canadien. Les soldats canadiens avaient participé activement à la libération des Pays-Bas. C'est pourquoi la princesse Juliana fit envoyer 100 000 bulbes de tulipes au Canada afin de remercier le peuple canadien de les avoir accueillis si généreusement et pour souligner les efforts des troupes canadiennes dans la libération de la Hollande.

Juliana devint reine; elle envoya 20 000 bulbes de tulipes tous les ans au Canada jusqu'à la fin de son règne en 1980. En 1953, afin de mettre en valeur cet héritage pour la capitale canadienne, on mit sur pied le Festival canadien des tulipes                          

et un écureil noir

ecureuil gourmandvelo musique

on croise de drole de personnagecontre jour

transparencechemin de fleurs

un chemin de fleurs

voila Jacqueline  dit Stop pour les photo

et Jacqueline a voulu que j'arrete les photos

Posté par ANDJACK à 15:35 - Commentaires [3] - Permalien [#]

20 mai 2017

 

19 mai 2017

 

Nous sommes toujours à Montréal, cela fut très difficile de trouver un camping car, nous avons essuyer trois essais d'arnaque....grosses déceptions, mais les offres étaient vraiment trop belles pour être vrai, dommage !!

Et enfin, un français et sa famille qui rentre de voyage vend son « camper ». C'est un Ducato diesel 115000 kms, avec 6 places assisses et 6 possibilités de couchage, nous l'avons acheté par mail (vive le progrès), mais il ne sera libre que fin juin...et à San Francisco, on prendra l'avion de Montréal à S.F comme si nous allions de chez nous à Chenove.

Cela change tout le programme prévu par André, nous commencerons donc par les Etats Unis, et nous serons le 9 octobre à Los Angeles pour réceptionner notre premier passager pour 21 jours.

Heureusement que nous sommes dans cette « super Famille » et cette grande maison/ferme.

 

web ferme

 

 

Pierre est Franco-Canadien, Michele est Canadienne (pure souche), il y a 9 enfants, il en reste 4 à la maison, mais il y a toujours des tablées de 7 à 12/13 personnes à chaque repas, c'est un vrai bonheur

Pierre est ferronnier , il fabrique de magnifiques escaliers et rampes en fer forgé, Michèle est cinéaste, elle filme leurs nombreux voyages, les monte, et travaille avec une agence Québecoise.

Ils voyagent beaucoup (tte la famille) la Mongolie à cheval, l'Islande et le Canada en vélo, ils rentrent d'un périple dans le nord du Saint Laurent, mais leur voyage fut raccourci par le gel et le bateau bloqué dans les glaces.

site : les11.com

C'est Michéle qui « fait l'école » au deux derniers.

La maison est en réalité une ferme, des vaches, chevaux, deux oies, et plein de petits poulets qui viennent d'arriver, on attend les canards et les dindes....et dernièrement des abeilles.

J'en profite pour leur faire découvrir la cuisine bourguignonne et André aide Pierre pour la mécanique de leurs véhicules.

Et le temps ne passe pas vite a attendre et une fois parti cela ira trop vite

Posté par ANDJACK à 02:52 - Commentaires [1] - Permalien [#]

29 avril 2017

Debut au canada

Bonjour

Nous sommes bien arrivés à Montreal après 8 petites heures de vol, le temps de trouver nos repères et je met le blog en marche ...

Nous sommes chez Michèle et Pierre, sans oublier leurs 9 enfants, à quelques kms au sud de Montréal, dans une ferme ou l'on ce sent comme chez soi, surtout qu'ils sont de grands voyageurs ( Egypte, Islande, Mongolie …) en vélo, à cheval, à dos de chameau..., donc les échanges sont forts.

Nous cherchons « le » camping car de nos rêves, déjà plusieurs visite qui n'ont pas abouties, la prochaine lundi, tous les espoir sont permis, c'est notre philosophie « Ca va marcher » et après a nous les grands espaces.

Hier soir Michèle et Pierre ont fait un feu de camp, avec casse croûte , pas de merguez dans la région, c'est plutôt saucisses, légumes et marshmallow grillé sur la braise, à 71 ans ce sont mes premiers marshmallow au feu de bois (il en avait plein la barbe) après quelques photo, Jacqueline et moi allons nous coucher.

 

 

Ce matin, confirmation de la visite du camping car, c'est lui qui vient à nous lundi ,les deux jours a attendre vont être rêveurs, enfin pas trop nous reverrons après l'achat

A bientôt, André est un peu le grain de sel de Jacqueline

 

Lien

A voir, les videos des voyages de nos hotes sur Youtube: les11.com

Posté par ANDJACK à 17:19 - Commentaires [2] - Permalien [#]